Sur le chemin de STEVENSON

.... la deuxième partie
de cette belle aventure
 

 

Après le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle réalisé entre LE PUY-EN-VELAY et SANTIAGO-DE-COMPOSTELA de 2010 à 2016 par des adhérent(e)s ATSCAF de la région Auvergne, Jacques FAURE avait proposé l’an dernier d’aller découvrir cette fois le chemin de Stevenson entre LE MONASTIER-SUR-GAZEILLE (Haute-Loire) et SAINT-JEAN-DU-GARD (Gard).

La demande a été si importante (une quarantaine de participants(e)s venu(e)s de 3 départements auvergnats), qu’il a fallu constituer 3 groupes partant à 1 jour d’intervalle pour que tout le monde puisse être logé dans les hébergements disponibles sur le parcours.

Jacques FAURE pris la tête du 1er groupe, et confia celles du 2ème et du 3ème groupe à Georges LAGRANGE et à Claude LEROUX,des marcheurs chevronnés.

En 2019, fut donc réalisée la première partie du chemin jusqu’à CHASSERADES (Lozère). Et en cette année 2020, début septembre, tout le monde ou presque est revenu à CHASSERADES avec l’envie de terminer le chemin malgré les incertitudes liées à la situation sanitaire. Georges LAGRANGE, pour des raisons de santé, dut laisser la responsabilité du groupe 2 à ROGER CHEVALEYRE, grand marcheur lui-aussi.

Si le parcours en 2019 fut une agréable mise en jambe, et ne présentait pas de grandes difficultés, la seconde partie de 2020 était beaucoup plus technique et offrait des dénivelés positif et négatif bien plus importants. La beauté des paysages traversés (du haut du Mont-Lozère quelle vue à couper le souffle !), ajoutée à la météo exceptionnelle de ce début septembre, ont laissé à tous(tes) un merveilleux souvenir de ce chemin rendu célèbre par l’écrivain écossais Robert-Louis STEVENSON qui l’avait effectué en compagnie d’une ânesse à l’automne 1878, et qui avait publié un an plus tard un récit devenu célèbre de sa randonnée dans un livre : «Voyage avec un âne dans les Cévennes».

Félicitations à toutes et tous ! Car il faut rajouter que cette randonnée marquait la reprise des activités ATSCAF après de longs mois de suspension, due à la crise sanitaire. Tout le monde était heureux de se retrouver pour prendre un bon bol d’air sur les cîmes cévenoles, et oublier les moments anxiogènes de la période passée. Merci aussi à toutes et tous d’avoir pris soin de respecter, matin et soir, le protocole sanitaire imposé par les hébergements.

 

Ci-après quelques photos du parcours 2020 :